Dans un champ entouré de brume, l’équipe de tournage forme un cercle autour d’une femme qui parle.

L’art qui resserre les liens

01 septembre, 2017

Vocalités vivantes’ à West Pubnico, NS
Photo : Jean-Yves Fréchette

Les artistes jouent un rôle de premier plan dans le maintien de la vitalité de nos communautés. Ils rassemblent les gens afin d’aborder des préoccupations locales qui ont souvent une incidence à l’échelle mondiale. Plusieurs des projets du programme Nouveau chapitre du Conseil des arts l’illustrent d’ailleurs fort bien. En accordant un rôle primordial aux communautés, ils suscitent un processus de réflexion et d’action sur un vaste éventail de questions allant de la durabilité des ressources alimentaires au développement communautaire, en passant par le soutien des connaissances et des cultures locales.

Au début du mois d’août, les Productions Rhizome de Québec ont lancé le projet Vocalités vivantes. Ce parcours poétique et cinématographique rassemble des artistes et le public afin de célébrer la francophonie et la langue française. Une caravane de poètes, de cinéastes, d'artistes et de linguistes partie de Québec sillonnera le pays de la Nouvelle-Écosse à la Saskatchewan, collaborant à chaque étape du parcours avec des citoyens et des artistes locaux. Jusqu’en mars 2018, le poème Le Vivant, une œuvre de Carl Lacharité mise en musique par l’artiste audio Érick d'Orion, servira à catalyser la collaboration avec la communauté ainsi qu’à favoriser l’exploration et la célébration.

Six membres de l’équipe à la campagne, devant une caravane par une journée ensoleillée, avec de l’herbe et de l’eau en arrière-plan.
L'équipe de la caravane de Vocalités vivantes Photo: Productions Rhizome
À l’écran, un jeune homme et la mention « Le vivant » superposée à l’image. Sur la scène, plusieurs personnes assises sur des chaises, dos au public, regardent l’écran.
Cette performance a été le point culminant de la tournée dans les provinces maritimes Photo: Jean-Yves Fréchette

Une trancheuse Caterpillar ayant servi à la construction de l’autoroute de l’Alaska a été restaurée pour connaître une seconde vie sous la forme d’une sculpture d’art public exposée à Dawson Creek, en Colombie-Britannique. L'œuvre a été créée par un groupe d’artistes sous la direction de Brian Jungen, un artiste des Premières Nations de renommée internationale, et du Peace Liard Regional Arts Council. Le projet Emergence vise à souligner trois anniversaires : le 150e anniversaire de la Confédération, le 75e anniversaire de l’autoroute de l’Alaska et le 118e anniversaire de l’établissement du Traité no 8. Il nous invite à réfléchir à l’histoire des populations autochtones et non autochtones de Peace Liard et s’érige en symbole d’une communauté qui s'attache à favoriser une meilleure compréhension. Dévoilée le 11 août 2017 dans le parc NAR, lequel est situé au kilomètre 0 de l’autoroute de l’Alaska, la sculpture demeurera exposée jusqu’à ce que la rouille fasse son œuvre et la transforme en poussière.

Machine industrielle rouillée recyclée en sculpture d’art public entourée de buissons, avec en arrière-plan un wagon et un silo à grain
Emergence de Brian Jungen et du Peace Liard Regional Arts Council, photographiée par Kit Fast Photo: Kit Fast
Machine industrielle rouillée recyclée en sculpture d’art public entourée de buissons, avec en arrière-plan un silo à grain transformé en galerie d’art
Emergence de Brian Jungen et du Peace Liard Regional Arts Council, photographiée par Kit Fast Photo: Kit Fast

En septembre, l’artiste Justin Langlois et le centre AKA artist-run de la ville de Saskatoon, en collaboration avec la société CHEP Good Food Inc., présenteront le projet Locals Only. Dans le cadre de celui-ci, un restaurant ambulant proposera une exposition d’art engagé et de connaissances locales dans le quartier culturellement diversifié de Riversdale. Ce projet, guidé par des aînés, conçu par des artistes et mené par des jeunes, abordera des questions locales cruciales telles que la durabilité des ressources alimentaires et la gentrification. Il mettra l’accent sur l'exploitation des ressources dirigée par la communauté et sur les échanges intergénérationnels. Le projet vise à favoriser une participation importante des membres de la communauté et la collaboration avec les artistes locaux et nationaux, et se déroulera jusqu’en juin 2019.

Texte de grande taille définissant la subsistance en de nouveaux termes, inscrit sur un mur extérieur du centre AKA artist-run
Justin Langlois, An incomplete glossary of sustenance, AKA artist-run, 2017

Le projet de LA SERRE – arts vivants de Montréal, intitulé POSSiBLES, a été lancé il y a plusieurs mois. Il fusionne l’art et l’engagement citoyen dans une perspective de développement de communautés durables. Dans le cadre de consultations avec des artistes et des citoyens locaux, 12 thèmes principaux ont émergé, dont l’économie, l’écologie, la justice et la paix. Chaque mois tout au long de l’année 2017, un thème est abordé par un artiste dans le cadre d'une œuvre nouvelle. Les œuvres sont présentées en collaboration avec un partenaire créatif dans des lieux inusités, dévoilés quelques heures seulement avant le vernissage. À la fin de l’année, LA SERRE – arts vivants créera un réseau et une plateforme en ligne invitant d’autres villes du monde à partager leurs ressources, leurs approches, leurs projets et des façons d’imaginer un avenir meilleur.

Au métro, un tapis roulant surdimensionné est la scène animée pour les jeunes  danseurs contemporains en pantalon de sport et en chemises claires. Les spectateurs massés tout autour.
Possibles 02, Thème – Urbanisme et infrastructures. Waltz au Métro Station Place-des-Arts Photo: Vivien Gaumand
En dansant une jeune femme est retenue à l'envers et semble troublée.
Possibles 02, Thème – Urbanisme et infrastructures. Waltz au Métro Station Place-des-Arts Photo: Vivien Gaumand

Davantage de projets financés par le programme Nouveau chapitre et axés sur la communauté seront présentés dans les mois à venir. Restez donc à l’écoute de votre scène artistique locale. Les Journées de la Culture approchent à grands pas.

Nouveau chapitre est un programme ponctuel créé pour souligner le 150e anniversaire de la Confédération. Par l'entremise de ce programme assorti d'un budget de 35 millions de dollars, le Conseil des arts du Canada a appuyé plus de 200 projets exceptionnels qui laisseront un héritage durable au sein de communautés partout au pays.