Brian Current

Découvrez qui a gagné un #PrixCAC récemment!

22 novembre 2018
Brian Current
Photo credit : Bo Huang

Le Conseil des arts du Canada offre tout un éventail de prix qui reconnaissent l’excellence dans diverses disciplines artistiques. Nous offrons toutes nos félicitations à cinq gagnantes et gagnants de 2018 qui ont su façonner la scène artistique et culturelle du Canada.

Prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène

Bill Coleman

Le prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène (50 000 $) reconnaît le plus haut niveau d’excellence artistique et la carrière exceptionnelle d’un artiste professionnel canadien en musique, en théâtre ou en danse.

Cette année, le prix est décerné à Bill Coleman, un danseur et chorégraphe qui a offert des performances à l’international avec des compagnies de renommée mondiale. Il a créé une série d’œuvres singulières qui réunissent des univers très différents dans une célébration du « chez-soi » – l’environnement naturel et culturel, la communauté et le corps physique lui-même.

Tout au long de sa carrière, Bill Coleman a créé des danses extrêmement personnelles avec des membres de sa propre famille, des œuvres complexes pour la scène avec des artistes reconnus mondialement, et des événements urbains et ruraux avec la collaboration de résidents locaux. Natif de Berwick, en Nouvelle-Écosse, il habite maintenant à Toronto. Ses créations récentes Dollhouse et FELT sont présentement en tournée.

Bill Coleman
Bill Coleman Photo : Michael Reinhart

Depuis le tout début de ma carrière, et aujourd’hui encore, j’ai été encouragé, soutenu et accompagné par des artistes exceptionnels des Premières Nations, sans qui bien des choses ne se seraient jamais produites pour moi.

– Bill Coleman

Prix Virginia-Parker

Blake Pouliot

Le prix Virginia-Parker (25 000 $) est remis à un musicien, un instrumentiste ou un chef d’orchestre de musique classique de moins de 32 ans qui fait preuve d’un talent, de musicalité et d’excellence artistique exceptionnels, et qui apporte une contribution précieuse à la vie artistique au Canada et à l’étranger.

Blake Pouliot
Blake Pouliot Photo : Jeff Fasano Photography

Blake Pouliot, qui a été décrit dans le Toronto Star comme « un de ces talents spéciaux que l’on rencontre une seule fois dans une vie », est le gagnant de cette année. Il a déjà aussi remporté le grand prix du Concours OSM Manuvie 2016. Depuis ses débuts comme soliste avec le Toronto Trinity Chamber Orchestra, à l’âge de 11 ans, il s’est produit comme soliste avec des orchestres de renommée mondiale, comme l’Aspen Philharmonic Orchestra, l’Edmonton Symphony, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre du CNA, le Toronto Symphony, le Vancouver Symphony, ainsi que des orchestres symphoniques de l’Europe et de l’Amérique du Sud. Blake Pouliot joue sur le violon Guarneri del Gesù de 1729, un prêt de la Banque d’instruments de musique du Conseil des arts du Canada. Il a aussi remporté le prix Michael-Measures du Conseil en 2013.

Je suis constamment attiré par de remarquables manifestations de créativité. Ceux et celles qui possèdent cette capacité de saisir la passion et l’intensité émotives pures avec une apparente facilité d’exécution captent toute mon attention, et attisent mon désir d’excellence.

- Blake Pouliot

Prix littéraires Canada-Japon

Kerri Sakamoto, pour son roman Floating City et Jacynthe Tremblay pour son essai Je suis un lieu

Les Prix littéraires Canada-Japon reconnaissent l’excellence littéraire d’écrivains et de traducteurs canadiens qui rédigent, ou traduisent du japonais vers le français ou vers l’anglais, un ouvrage sur le Japon, sur des thèmes japonais ou sur des thèmes favorisant la compréhension mutuelle entre le Japon et le Canada. Deux prix d’une valeur totale de 10 000 $ chacun sont décernés (l’un pour un ouvrage de langue française, l’autre pour un ouvrage de langue anglaise).

Kerri Sakamoto, née à Toronto, est l’auteure de trois romans : The Electrical Field, One Hundred Million Hearts et Floating City. Son premier livre a été en lice pour plusieurs prix, dont les Prix littéraires du Gouverneur général, et a reçu le Prix des écrivains du Commonwealth attribué au meilleur premier livre (toutes catégories confondues). En outre, The Electrical Field a remporté le Prix littéraire Canada-Japon en 2000. Les trois romans forment une trilogie qui porte sur l’expérience des Japonais au Canada.

Kerri Sakamoto
Kerri Sakamoto Photo : Daniel Tisch
Floating City par Kerry Sakamoto
Floating City de Kerri Sakamoto, Knopf Canada

Floating City nous transporte dans une histoire qui traverse les générations, les cours d’eau, les légendes et l’histoire. L’ambition de Frankie Hanasaka et l’histoire de sa réussite sont favorisées par les rencontres fortuites et modérées par la magie, les mythes, et le regard attentif de sa famille. Avec une impressionnante capacité à rassembler tout un éventail de voix intérieures et extérieures, Kerri Sakamoto a su créer une vie, qui s’étend des rives de Port Alberni jusqu’aux tours scintillantes de Toronto, en passant par les cabanes de Tashme, et nous fait songer à la manière dont se forgent les fortunes. 

– Comité d’évaluation par les pairs, Prix littéraires Canada-Japon

Originaire de Chicoutimi, au Québec, Jacynthe Tremblay est chercheuse à l’Université Nanzan (Nagoya, Japon). Titulaire d’une double spécialisation en philosophie de la religion et en philosophie japonaise, elle a contribué notablement à la dissémination en Occident de la philosophie du fondateur de l’École de Kyoto, Nishida Kitarō (1870-1945), au moyen d’une série de livres et de traductions. Ses recherches actuelles portent sur l’influence de la théorie de la relativité et de la mécanique quantique (principalement Niels Bohr) sur la formation des concepts de la dernière période de la philosophie de Nishida (1932-1945).

Jacynthe Tremblay
Jacynthe Tremblay Photo : Arupusu Shashinkan
Je suis un lieu par Jacynthe Tremblay
Je suis un lieu de Jacynthe Tremblay, Les Presse de l’Université de Montréal

Ce livre, d’un grand impact émotionnel et intellectuel, fait brillamment le lien entre la philosophie de Nishida et la vie quotidienne. L’auteure, à travers des exemples pertinents, éclairants, touchants et accessibles, ne manque jamais d’humour. Le déploiement final du texte est d’une puissance telle qu’il arrive à influencer notre perception du monde.

– Comité d’évaluation par les pairs, Prix littéraires Canada-Japon

Prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre

Brian Current (œuvre primée : Shout, Sisyphus, Flock, 2016)

Le prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre (7 500 $) encourage les compositeurs professionnels canadiens à créer des œuvres de musique de chambre avant-gardistes et à favoriser leur exécution par des formations canadiennes.

En 2018, le prix est remis à Brian Current pour sa composition Shout, Sisyphus, Flock. La musique de Brian Current est appréciée et encensée dans plus de 35 pays. Elle lui a permis d’obtenir une bourse Guggenheim, un Barlow Prize for Orchestral Music (aux États-Unis), et le Premio Fedora (en Italie) pour l’opéra de chambre. En 2016, il a remporté le tout premier Concours Azrieli de commandes, d’une valeur de 50 000 $.

Né à London en Ontario, Brian Current a grandi à Ottawa et vit maintenant à Toronto, où il dirige le New Music Ensemble, à la Glenn Gould School du Royal Conservatory.

Brian Current
Brian Current, compositeur Photo : Bo Huang

J’ai la chance inouïe de pouvoir diriger de l’excellente musique écrite par mes collègues. C’est vraiment inspirant quand vient le temps d’en composer. Ce qui est remarquable, surtout dans un pays comme le Canada, c’est que tout le monde écrit de la musique totalement différente. La pluralité est la force de notre communauté, et j’en suis grandement reconnaissant.

- Brian Current

Mots-clés Gagnants des prix