1. Financement
  2. Subventions
  3. Rayonner au Canada
  4. Traduction

Traduction

Rayonner au Canada

Feuilles d'érable - bannière pour le programme Rayonner au Canada

Présentez une demande dans le portail

Créez un compte d’utilisateur et soumettez un ou plusieurs profils aux fins d’approbation au moins 30 jours avant de soumettre une demande

La composante Traduction du programme Rayonner au Canada finance des activités liées à la traduction d’œuvres littéraires ou d’œuvres dramatiques en français, en anglais, dans une langue autochtone des Premières Nations, des Inuits et des Métis, Langue des signes québécoise (LSQ), American Sign Language (ASL) ou toute autre langue des signes régionale canadienne ou autochtone destinées à une publication ou à une présentation au pays. En cas de traduction en langue des signes, la langue des signes doit être la langue ou l'une des langues de représentation.

Pour la traduction d’œuvres littéraires : le Conseil des arts du Canada administre, au nom du ministère du Patrimoine canadien, le Programme national de traduction pour l’édition du livre et nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada.

Vous pourriez être admissible à l’Aide à la production d’une demande, c’est-à-dire à une somme servant à payer quelqu’un qui vous aidera avec le processus de demande si vous éprouvez des difficultés et que vous vous définissez comme :

  • un artiste sourd, malentendant, handicapé ou vivant avec une maladie mentale;
  • un artiste des Premières Nations, des Inuits ou des Métis confronté à des obstacles linguistiques, géographiques ou culturels.

Activités - ce qui est admissible

Votre demande peut comprendre plus d’un projet de :

  • Traduction vers le français, l’anglais ou une langue autochtone (des Premières Nations, des Inuits ou des Métis), de l’œuvre littéraired’un écrivain canadien, destinée à la publication
  • Traduction et surtitrage vers le français, l’anglais ou une langue autochtone (des Premières Nations, des Inuits ou des Métis), l’œuvre dramatique d’un écrivain canadien, destinée à une présentation au pays
  • Traduction de l’œuvre dramatique d’un écrivain canadien en American Sign Language (ASL), en Langue des signes québécoise (LSQ) ou dans toute autre langue des signes régionale ou autochtone pour les présenter au Canada.

De plus, les éditeurs littéraires peuvent demander un Supplément annuel par année pour les frais de lecture, la révision bilingue ou les dépenses promotionnelles; et les candidats à la traduction en langue des signes peuvent demander un Supplément annuel pour la documentation vidéo de(s) l’œuvre(s) traduite(s).

Vous ne pouvez pas présenter de demande concernant des activités qui se dérouleront avant la date limite, celles financées par un autre programme du Conseil des arts, ou celles qui figurent sur la liste générale des activités non admissibles.

Qui peut présenter une demande

Les types de candidats potentiellement admissibles à cette composante sont :

  • les éditeurs littéraires
  • les groupes et collectifs de théâtre ou multidisciplinaires
  • les compagnies de théâtre et les organismes dramaturgiques
  • les organismes multidisciplinaires
  • les groupes ou collectifs des Premières Nations, des Inuits ou des Métis
  • les organismes des Premières Nations, des Inuits ou des Métis
  • les organismes artistiques axés sur la pratique des artistes sourds ou handicapés
  • les groupes ou collectifs axés sur la pratique d’artistes sourds ou handicapés

Votre admissibilité à cette composante est déterminée en fonction de votre profil créé dans le portail et approuvé par le Conseil des arts.

De plus, si le profil de votre organisme s’inscrit dans la catégorie Littérature (à l’exception des éditeurs autochtones), vous devez recevoir présentement une subvention de base de la composante Appuyer la pratique artistique : Éditeurs littéraires.

Les organismes qui reçoivent une subvention de base peuvent soumettre une demande à cette composante.

Montants que vous pouvez demander

Voici les montants que vous pouvez demander pour la traduction ou le surtitrage.

Projets littéraires : le montant de la subvention est établi en fonction du nombre de mots que contient le texte de départ et des tarifs par mot suivants :

  • 0,25 $ pour la poésie
  • 0,20 $ pour le théâtre
  • 0,18 $ pour tous les autres genres

Projets de théâtre :

  • Traduction de pièces de théâtre : le montant de la subvention est établi en fonction du nombre de mots que contient le texte de départ et du tarif par mot de 0,20 $.
  • Traduction des surtitres : il n’y a pas de tarif fixe; les candidats doivent indiquer le total des coûts prévus.

Le Conseil des arts du Canada administre, au nom du ministère du Patrimoine canadien, le Programme national de traduction pour l’édition du livre. Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada.