1. Financement
  2. Prix

Prix Joseph-S.-Stauffer

Marie-Andrée Gill (littérature) , Teiya Kasahara (musique) , and Esmaa Mohamoud (arts visuels) 

Marie-Andrée Gill (en haut, à gauche), Teiya Kasahara (en haut, à droite), Esmaa Mohamoud (en bas, à droite)

Photographe(s) : Tatiana Philippova (en haut, à gauche), Eric Moniz (en haut, à droite), Julian Romano (en bas, à droite)

Dernier·ère·s gagnant·e·s

Marie-Andrée Gill (littérature)

Marie-Andrée Gill est Pekuakamishkueu (Ilnue du Lac-St-Jean, communauté de Mashteuiatsh, au Québec). Auteure, poète et animatrice de balados décolonisants, elle enseigne la littérature autochtone à l’Université d’Ottawa. Elle a récemment terminé un mémoire de maîtrise portant sur la décolonisation par l’écriture de l’intime et le rapport au territoire ancestral. 

Teiya Kasahara (musique)

Teiya Kasahara 笠原貞野 est un·e artiste queer, trans et non binaire qui pratique un art de performance interdisciplinaire. D’origine nippo-canadienne et établi·e au Canada, iel vit et travaille à Tkarón:to. Salué·e par le Globe and Mail comme « artiste ayant des choses extraordinaires à dire », Teiya Kasahara a passé plus d’une décennie à jouer des rôles d’opéra traditionnel et contemporain en Amérique du Nord et en Europe. Iel explore aujourd’hui le caractère intersectionnel de l’identité grâce à l’art lyrique, au théâtre et à l’électronique dans des œuvres originales comme The Queen in Me, YORU, The Butterfly Project et Little Mis(s)gender.

Pour en savoir plus sur l'artiste et son travail, rendez-vous son site web. (En anglais seulement)

Esmaa Mohamoud (arts visuels)

Esmaa Mohamoud est une artiste afro-canadienne basée à Toronto titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Western (2014) et d’une maîtrise en arts de l’Université de l’EADO (2016). Elle a récemment exposé ses œuvres au Musée des beaux-arts de l’Ontario, au Musée royal de l’Ontario, au Musée des beaux-arts de Montréal et à l’Institute for the Humanities Gallery de l’Université du Michigan. Parmi ses prochaines expositions solos, mentionnons To Play in the Face of Certain Defeat, qui sera présentée au Museum London, à l’Art Gallery of Hamilton, à la Galerie d’art d’Ottawa, au Musée des beaux-arts de Winnipeg ainsi qu’à l’Art Gallery of Alberta, et It Cannot Always Be Night, qui sera présentée à Arsenal Contemporary Art, à New York.

Pour en savoir plus sur l'artiste et son travail, rendez-vous son site web. (En anglais seulement)

Quel est ce prix?

Les prix Joseph-S.-Stauffer sont remis artistes canadiennes et canadiens émergents et à mi-carrière (moins de 15 ans de pratique) en musique, en arts visuels ou en littérature qui font preuve d'un fort potentiel artistique.

Montant du prix

Jusqu’à trois prix de 5 000 $ (un dans chaque discipline).

Comment remporter ce prix?

Il n’est pas possible de présenter de demande pour ces prix. Seuls les candidates et les candidats de certains programmes de subventions sont admissibles et seront considérés pour ces prix. Visitez la page Subventions | Conseil des arts du Canada pour en savoir plus sur nos programmes de subventions.

Date(s) limite(s)

Prix annuel

Qui a créé ce prix?

Ces prix honorent la mémoire de Joseph S. Stauffer, de qui le Conseil a reçu un legs afin d'encourager de jeunes Canadiennes et Canadiens au talent exceptionnellement prometteur.

Pour plus de renseignements

Date limite

Concours annuel

Montant du prix

Jusqu'à
5 000 $

Soumettre une demande à nos programmes de subventions

Liste cumulative des gagnants

L'équité s’inscrit dans toutes nos activités, dont l’administration de nos prix et bourses.

Accessibilité

Les personnes sourdes ou malentendantes et celles qui utilisent un ATS peuvent communiquer avec nous à l’aide du service de transmission de messages ou service IP de leur choix.

Le Conseil des arts du Canada peut également recevoir des appels d’un service de relais vidéo (SRV). Pour en savoir plus, consultez la page de SRV Canada.