Vanessa Hunt Russell joué son violoncelle at à un concert de musique de chambre

Rencontrez nos plus récents lauréats des #prixCAC!

20 novembre 2017

Le Conseil des arts du Canada décerne plus de 40 prix qui récompensent l’excellence artistique. Félicitations à trois de nos lauréats les plus récents pour leur contribution remarquable à la vitalité de la scène musicale canadienne.

Le prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène

Rodney Sharman, compositeur

Rodney Sharman, compositeur pose avec des fleurs dans sa barbe.
Rodney Sharman, compositeur Photo: Belle Ancell

Le prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène (50 000 $) reconnaît le plus haut niveau d’excellence artistique et la carrière exceptionnelle d’un artiste professionnel canadien en musique, en théâtre ou en danse.

Originaire de Biggar (Saskatchewan), Rodney Sharman est actuellement compositeur en résidence pour la série de concerts New Music for Old Instruments du Early Music Vancouver. Il a été compositeur en résidence pour l’Orchestre symphonique de Victoria, l’Orchestre national des jeunes du Canada et l’Orchestre symphonique de Vancouver, et compositeur et animateur du Festival de musique contemporaine de l’Orchestre philharmonique de Calgary – intitulé « Hear and Now ». En plus de la musique de concert, il compose pour le cabaret, l’opéra et la danse. Il écrit régulièrement des partitions pour les œuvres du chorégraphe James Kudelka au Oregon Ballet Theatre, au San Francisco Ballet et à la Citadel + Compagnie de Toronto. Il a reçu le Premier prix du Concours national de jeunes compositeurs de Radio-Canada en 1984 et le prix de musique Kranichsteiner de la ville de Darmstadt (Allemagne) en 1990.

Je me sens profondément honoré. Je suis également ravi de pouvoir consacrer mon temps à écrire des morceaux auxquels je pense depuis des années. Je suis aussi ému, car ma première collaboration en danse avec James Kudelka, Thrust, est dédiée à Walter Carsen en l’honneur du Prix Ramon John Hnatyshyn pour le bénévolat dans les arts du spectacle qu'il a reçu en 2000.

Prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre

Gabriel Dharmoo, compositeur/interprète

(œuvre primée : Wanmansho, 2015)

Portrait de Gabriel Dharmoo, compositeur/interprète
Gabriel Dharmoo, compositeur/interprète Photo: Antoine Bordeleau, VOIR

Le prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre (7 500 $) a pour but d’encourager les compositeurs canadiens à créer des œuvres de musique de chambre et d’inciter les formations canadiennes de musique de chambre à jouer ces œuvres.

Installé à Montréal, Gabriel Dharmoo se consacre à la composition, à l’improvisation vocale et à la recherche.

Après avoir étudié auprès d’Éric Morin à l’Université Laval, il a fait des études en composition et analyse au Conservatoire de musique de Montréal, sous la houlette de Serge Provost, obtenant deux « Prix avec grande distinction », la mention la plus haute attribuée. Ses compositions ont été jouées au Canada, aux États-Unis, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, en Espagne, en Pologne, en Australie, à Singapour et en Afrique du Sud. Il a reçu le Prix Jan V. Matejcek de la SOCAN (2016), le Prix d’Europe de composition – Prix Fernand-Lindsay (2011), le prix Robert-Fleming du Conseil des arts du Canada (2011) ainsi que six Prix de la Fondation SOCAN pour les jeunes compositeurs. Il est compositeur agréé au Centre de musique canadienne ainsi que membre de la SOCAN et de la Ligue canadienne des compositeurs.

Je me sens à la fois reconnaissant et heureux, surtout parce que Wanmansho est assez représentatif de mes idées artistiques et musicales récentes en ce qui concerne le folklore imaginaire, les techniques vocales étendues et la dramaturgie musicale.

Gabriel Dharmoo

Prix Virginia-Parker

Vanessa Hunt Russell, violoncelliste

Vanessa Hunt Russell pose avec son violoncelle
Vanessa Hunt Russell, violoncelliste

Le prix Virginia-Parker (25 000 $) est décerné à un musicien, un instrumentiste ou un chef d’orchestre de musique classique de moins de 32 ans qui fait preuve d’un talent, de musicalité et d’excellence artistique exceptionnels, et qui apporte une contribution précieuse à la vie artistique au Canada et à l’étranger.

Vanessa Hunt Russell, née dans une famille de musiciens, a grandi à Montréal. Elle vit aujourd’hui son rêve de jouer en solo et de donner des concerts de musique de chambre, d’enseigner le violoncelle, d’être musicienne remplaçante dans l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, et d’étudier la pédagogie à la Haute École d’art de Zurich (Suisse).

Elle a obtenu son baccalauréat en violoncelle auprès de Thomas Demenga à l’Académie de musique de Bâle (Suisse). Parallèlement, elle a obtenu une mineure en violoncelle baroque sous la houlette de Petr Skalka à la Schola Cantorum de Bâle. Elle a également obtenu une maîtrise en interprétation soliste sous la direction du violoncelliste Roel Dieltiens à la Haute École d’art de Zurich.

Vanessa Hunt Russell a notamment joué en soliste le concerto pour violoncelle de Samuel Barber avec l’Orchestre symphonique de Bâle, en tant que lauréate du concours annuel de l’Académie de musique de Bâle; le concerto pour violoncelle d’Edward Elgar avec l’Argovia Philharmonic à la Tonhalle de Zurich, en tant que lauréate du Rahn Musikpreis Wettbewerb; et plus récemment le concerto pour violoncelle en sol majeur de Luigi Boccherini avec le Musikkollegium Winterthur. En novembre 2017, elle jouera le Cantique du soleil de Sofia Goubaïdoulina avec l’Ensemble vocal de la Haute École d’art de Zurich à la Johanneskirche, à Zurich.

C’est un honneur de recevoir un prix qui a été décerné à tant de mes artistes préférés et de mes idoles. Je tiens particulièrement à remercier le Conseil des arts du Canada pour toutes les possibilités qu’il m’a ouvertes, ainsi que toutes les personnes que j’ai pu rencontrer ensuite et qui ont été des sources d’inspiration (surtout mes fabuleux professeurs de violoncelle Roel Dieltiens et Thomas Demenga!). Je suis extrêmement fière d’être originaire d’un pays qui soutient ses artistes.

Vanessa Hunt Russell

Mots-clés Gagnants des prix