Une danseuse sur scène en costume traditionnel égyptien.
Spectacle du Masriyatt Gala Show. Photo : Egyptian Dance Academy
Des chiffres, des histoires
Des subventions qui comptent

Tomomi Suyama

Programme et composante
Explorer et créer, Perfectionnement professionnel des artistes

Collectivité
Halifax, Nouvelle-Écosse

Champ de pratique
Danse

Montant de la subvention
2 000 $

Exercice financier
2017-2018

Une subvention de déplacements aide une danseuse de Halifax à participer à un atelier à Toronto

Tomomi Suyama réside à Halifax. Elle se spécialise en danse du ventre, égyptienne orientale et folklorique égyptienne. Une subvention l’a aidée à se rendre à Toronto pour un atelier de danse égyptienne de deux jours.

Apprendre la danse auprès des maîtres

Comme elle vit à Halifax, Tomomi Suyama n’a pas accès à d’authentiques professeurs de danse égyptienne orientale, alors quand elle a entendu parler d’un atelier de deux jours à Toronto avec des enseignants invités de renommée mondiale, elle a sauté sur l’occasion. Elle a apprécié cette chance d’apprendre des techniques auprès de professeurs qui ont grandi en étant imprégnés de la culture égyptienne. Les ateliers puisaient aussi dans les techniques de la danse classique, notamment la chorégraphie, et présentaient des conférences sur la théorie et la philosophie de la danse. Les participants avaient également l’occasion de danser devant public lors du gala de clôture.

Partager son art avec sa communauté

Halifax compte de nombreux résidents aux racines moyen-orientales, y compris des réfugiés arrivés récemment. À son retour de l’atelier, Tomomi Suyama était mieux équipée pour partager ses nouvelles compétences avec ses concitoyens intéressés par la danse égyptienne. Elle voit la danse comme une façon d’apprécier d’autres cultures et de communiquer au-delà des barrières linguistiques.

External

Mots-clés Des chiffres, des histoires Explorer et créer Perfectionnement professionnel des artistes Danse