Image de bannière générique: forêt et montagnes dans les tons bleus avec des lignes fines qui coule sur le dessus

Une tournée du Nord

20 septembre 2019

Billet de blogue du directeur et chef de la direction Simon Brault

Durant deux semaines à la fin d’août, j’ai visité diverses localités des trois territoires du Nord canadien pour rencontrer des artistes, des travailleurs culturels, des citoyens, des associations communautaires, ainsi que des élus et fonctionnaires des gouvernements territoriaux. Nous avons parlé de l’importance et du sens de leur travail, des nouvelles occasions qui se présentent et des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Nous avons aussi discuté de la place qu’occupe l’aide du Conseil dans leurs projets de création et de diffusion.

Depuis le lancement de notre plan stratégique actuel, en 2016, nous avons augmenté de plus de 204 % le financement accordé aux artistes et organismes établis dans les territoires du Nord – une réalisation dont nous sommes fiers. Or, les constats faits à l’occasion de ce riche voyage ont mis en lumière ce que nous pourrions faire différemment pour encore mieux soutenir la création et le rayonnement des arts en tenant compte des spécificités du Nord.

Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts en compagnie de membre de Qaggiavuut (Iqaluit, Nunavut)
Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts en compagnie de membres de Qaggiavuut (Iqaluit, Nunavut)

Notre itinéraire

La tournée s’est amorcée au Yukon. En compagnie de ma collègue Julie Dobbin, agente du programme Créer, connaître et partager : arts et cultures des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Canada, j’ai visité Whitehorse, Carcross et Dawson et j'ai aussi fait un court arrêt à Inuvik. Nous avons ensuite poursuivi notre chemin vers Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, avant de faire un dernier arrêt à Iqaluit, au Nunavut.

Nous avons rencontré des personnes de divers horizons (Premières Nations, Inuits, Métis, récents arrivants, membres de diverses communautés culturelles et minorités linguistiques, jeunes et aînés), qui s’adonnent à des pratiques artistiques diversifiées et qui travaillent à des échelles et dans des conditions très variées.

Des découvertes en action

Chaque arrêt m’a donné l’occasion de mieux comprendre certains aspects du Nord, ce qui nous aidera à améliorer le travail du Conseil.

D’abord, j’ai pu approfondir ma connaissance des nombreuses dimensions qui font que le Nord n’est pas un tout homogène. Il existe d’importantes différences historiques, culturelles, économiques, géographiques et politiques entre les trois territoires nordiques – et même d’une localité à l’autre. Il est donc essentiel que nous comprenions ces différences pour arriver à épauler les artistes et les organismes comme ils le souhaitent.

Chaque territoire, par exemple, a sa propre réalité linguistique. Au Nunavut, la langue inuite (inuktitut et inuinnaqtun) est la langue maternelle de 83 % de la population. Nous savons donc que les artistes de ce territoire se sentiront plus vivement interpellés si nous nous adressons à eux dans leur langue – ce que des partenariats locaux nous aideront sûrement à faire.

En effet, nous devons absolument renforcer nos synergies avec les organisations et les leaders du Nord. Il s’agit de miser davantage sur des approches ascendantes, où nos actions et investissements tiennent compte des priorités exprimées sur le terrain et des conditions réelles qui y prévalent.

Nous savons aussi que le programme Créer, connaître et partager : arts et cultures des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Canada continuera de jouer un rôle crucial et décisif dans la capacité du Conseil à soutenir l’activité artistique dans les territoires. Mais nous devons aussi porter une attention particulière à la réalité démographique changeante du Nord (résultat de l’immigration et des mouvements de population à l’intérieur du pays) pour que nos programmes et initiatives continuent de répondre aux besoins locaux à mesure que ceux-ci évoluent.

La suite

Nous avons déjà augmenté notre soutien aux artistes et organismes des territoires nordiques depuis le lancement du plan stratégique actuel et nous trouverons des moyens de continuer à le faire à court terme.

Nous commencerons bientôt à planifier notre prochain plan stratégique, qui verra le jour en 2021 – un exercice pour lequel les leçons de ce voyage s’avéreront fort précieuses. Nous avons d’ailleurs bien hâte de poursuivre les dialogues entamés sur place au cours du mois d’août pour l’élaboration de ce futur plan qui définira une approche de soutien aux arts pour et avec le Nord.


La couverture médiatique

Simon Brault participant à une entrevue à l’émission Trail’s End de CBC Yellowknife, animée par Lawrence Nayally.
Simon Brault participant à une entrevue à l’émission Trail’s End de CBC Yellowknife, animée par Lawrence Nayally.

Voici un extrait de la couverture offerte par les médias francophones et anglophones au sujet de la visite de Simon Brault dans le Nord :

Riocreux, Guillaume. (29 août 2019) Visite à Whitehorse du directeur du Conseil des arts du CanadaL’Aurore boréale.

Plonka, Gabrielle. (27 août 2019) Canada Council grants commonly available to northernersWhitehorse Daily Star.

Whitehouse, Simon. (21 août 2019) Canada Council to arts community: “Please apply” for funding, Northern News Services.

LeTourneau, Michele (16 août 2019) Canada Council for the Arts comes to NunavutNunavut News.

Harvey, Matisse. (14 août 2019) Le Conseil des arts du Canada à la rencontre des artistes du NordRegard sur l’Arctique.

(14 août 2019) Canada Council for the Arts on northern tour to meet with artists, entrevue radio pour A New Day à CBC North.

(10 août 2019) Le Conseil des arts du Canada prend la route du Nord, entrevue radio pour Culture et confiture à Radio-Canada.