Des chiffres, des histoires
Des subventions qui comptent

Deantha Edmunds

Programme et composante
Créer, connaître et partager – Projets à court terme 

Collectivité
St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Champ de pratique
Musique

Montant de la subvention
55 000 $

Exercice financier
2020-2021

Une expérience lyrique unique présentant des légendes et des traditions musicales inuites

Un femme photographiée à l’extérieur portant un manteau avec un col de fourrure.
Deantha Edmunds Photo : Justin Oakey

Deantha Edmunds, chanteuse classique inuite, crée Ingutak, un opéra unique au Canada qui invite les publics à accueillir des expériences culturelles diversifiées.

Sonorités et visage de l’opéra canadien

Deantha Edmunds, résidente de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, est la première – et la seule – soliste inuite à produire des enregistrements de musique classique au Canada. Son opéra Ingutak raconte l’histoire d’une Inuite adoptée par une famille allochtone du sud. À mesure que la jeune se découvre, elle reprend contact avec sa terre, sa culture et sa communauté. Cette œuvre chantée en inuktitut et en anglais plonge l’auditoire dans les légendes traditionnelles inuites et soulève des questions contemporaines interpellant les peuples autochtones.

Art lyrique autochtone

Alors que les Autochtones ont longtemps été privés du plein contrôle créatif sur leurs histoires dans l’art lyrique, seuls des artistes autochtones assument la création, la production et la propriété de ce projet. Les personnes inuites y collaborant, aînées, gardiennes du savoir, artistes et enseignantes de l’héritage du Nunatsiavut (région inuite autonome du nord du Labrador), alimentent le répertoire grandissant de musique distinctive et engageante que créent les Autochtones partout au Canada.

Mots-clés Des chiffres, des histoires Musique Créer, connaître et partager Projets à court terme La Terre-Neuve-et-Labrador