1. Pleins feux
  2. Artiste du Québec issue de la diversité culturelle
Rhodnie Desir banner

Une célébration de la dualité linguistique canadienne : BOW’T TRAIL de Rhodnie Désir

Photo de Safira Mereira,
danseuse et chorégraphe : Rhodnie Désir, Oeuvre BOW’T-Brasil du projet BOW’T TRAIL réalisé au Brésil dans le cadre de la programmation francophone des Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016

L’année 2019 marque le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles au Canada. En tant qu’organisme national de soutien aux arts, le Conseil des arts du Canada est fier de soutenir les deux langues officielles au moyen d’engagements concrets, notamment grâce au fonds pour les artistes de communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Une voix incomparable

La Montréalaise d’origine haïtienne Rhodnie Désir est une danseuse, chorégraphe, femme d’affaires, productrice et conférencière qui utilise son art pour mettre en scène des histoires passionnantes et qui agissent en guise de porte-voix des sans voix. Diplômée en communications, en marketing et en lancement d’entreprise, elle possède en outre une formation artistique et professionnelle en danse afrocontemporaine bonifiée de nombreux stages avec des maîtres de renommées internationales. C’est aussi une spécialiste convoitée dans le milieu de la danse. Elle a déjà collaboré ou participé à des évènements organisés, entre autres, par les Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016, l’UNESCO et l’ancienne gouverneure générale Michaëlle Jean. Maintes fois primée, elle siège fréquemment aux comités d’évaluation par les pairs du Conseil des arts du Canada et d’autres conseils des arts au pays.

Un projet à part

Entrepris en 2015, le projet international BOW’T TRAIL, à la fois expérience chorégraphique et documentaire, explore l’héritage rythmique des peuples africains ou de descendance africaine des Amériques pour mettre en scène des récits de résistance associés à la traite négrière, et pour communiquer aux sociétés contemporaines ce riche bagage historique et culturel. Rhodnie Désir jette un regard neuf sur les conséquences de cette histoire coloniale, tout en mettant en lumière les mouvements d’espoir qui continuent de naître grâce à la conscientisation du peuple. En cinq ans, elle a visité 6 pays – la Martinique, le Brésil, Haïti, le Canada, le Mexique et les États-Unis. À chaque voyage, elle s'accorde un mois pour recréer les rythmes et les chorégraphies de BOW’T, dont la version originale a été créée à Montréal en 2013. Pour y arriver, elle étudie la culture de l’endroit au contact de musiciens collaborateurs, d’historiens, d’anthropologues et autres spécialistes locaux. Un webdocumentaire, une websérie et un long métrage retraçant ce parcours de 43 000 kilomètres seront réalisés en 2019. (Réalisation : Marie-Claude Fournier, production : KNGFU, producteur délégué : Rhodnie Désir Créations). Un spectacle cumulatif (BOW’T TRAIL Retrospek) verra aussi le jour à Montréal en 2020.

Au carrefour des langues officielles et de la diversité culturelle

Le Conseil des arts du Canada est heureux d’apporter son soutien financier aux projets d’artistes provenant de la diversité culturelle, et d’honorer par le fait même son engagement de promouvoir l’équité dans le domaine des arts. Le Conseil, par l’entremise de son programme Nouveau chapitre, est fier d’appuyer BOW’T TRAIL, une coproduction du Centre national des Arts. Le projet a également reçu le soutien de la Commission canadienne pour l’UNESCO. BOW’T TRAIL a connu un franc succès au Canada comme à l’étranger et a conquis le public partout dans le monde.