1. Engagements
  2. Équité
  3. eta-ii-transcript

Script LSQ :
L’art à part entière II : Stratégie sur l’expression et l’engagement des personnes sourdes ou handicapées

1.0 Introduction

Cette vidéo est destinée aux artistes sourds et malentendants. Le Conseil des arts du Canada (CAC) est heureux de partager son plan stratégique de 2019 sur L’art à part entière pour soutenir l’expression et l’engagement des artistes sourds ou handicapés et des organismes axés sur les pratiques des artistes sourds ou handicapés au Canada.

Ce plan stratégique repose sur la vision suivante :

Les pratiques des artistes sourds ou handicapés sont un domaine dynamique qui apporte des perspectives et des façons d’être distinctes dans l’expérience culturelle commune, modifiant les perceptions et la compréhension de la condition humaine et de l’expression artistique.

Le CAC croit qu’un secteur dynamique des artistes sourds ou handicapés est un élément clé d’un paysage artistique diversifié et inclusif au Canada. D’après les données de l’Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada, 15 % des artistes canadiens sont sourds ou vivent avec un handicap.

Cette vidéo en langue des signes offre un résumé de la stratégie L’art à part entière II (APE II) du Conseil des arts du Canada (CAC). La stratégie APE II fait suite à l’APE I, la stratégie phare du CAC pour les pratiques des artistes sourds ou handicapés, qui a été mise en œuvre de 2012 à 2016. Cette vidéo fournit un aperçu de son plan et de ce qui a été réalisé jusqu’à maintenant pour faire du CAC un meilleur allié et améliorer le soutien aux artistes sourds ou handicapés et aux organismes axés sur leurs pratiques. Le CAC souhaite appuyer la croissance de l’expression artistique des artistes sourds ou handicapés.

2.0 Définition des concepts fondamentaux et terminologie

Le CAC reconnaît la surdité et le handicap comme des identités collectives plutôt que des catégories médicales, et que les personnes sourdes ou handicapées devraient exercer le plein contrôle sur la détermination de leurs objectifs et rêves en tant que citoyens actifs et contribuant à la société.

Le CAC reconnaît les communautés et pratiques artistiques suivantes :

Les pratiques des artistes sourds sont le propre de personnes sourdes qui explorent leur identité, leur communauté d’appartenance ainsi que les relations qu’elles entretiennent entre elles et avec la culture dominante des entendants. Elles expriment l’histoire et la culture sourde par les langues des signes, qui sont spécifiques à la région et à la culture, en plus de différer des langues écrites et parlées. Au Canada, il s’agit de l’American Sign Language, de la langue des signes québécoise et d’autres langues des signes autochtones et régionales. En présentant l’expérience des Sourds comme la norme, les pratiques des artistes sourds jouent un rôle important dans la vitalité et la participation des communautés de langues des signes dans la vie culturelle, ce qui remet en question les hypothèses et les valeurs en cours depuis longtemps chez les entendants.

Les pratiques des artistes handicapés sont le propre de personnes handicapées qui utilisent leur déficience comme point de départ vers l’expression et la création artistiques. Les déficiences, qu’elles soient physiques, psychologiques, neurologiques, sensorielles, intellectuelles ou qu’il s’agisse d’un trouble d’apprentissage, ne sont pas présentées comme des obstacles, mais comme guidant les choix de forme et d’esthétique. Ce travail vient faire le contrepoids aux notions dominantes de la beauté, de l’autonomie et du pouvoir, qui présentent généralement le sujet handicapé dans un mouvement de pitié et de charité.

Les pratiques des artistes vivant avec une maladie mentale sont le propre de personnes vivant avec des problèmes de santé mentale et sont l’expression de la fierté de la folie (« mad pride »). Le terme « fou » a été réhabilité comme un symbole de fierté, d’identité collective et de renforcement de la communauté. Dans ce contexte, la maladie mentale n’est pas construite comme une pathologie, mais plutôt comme une partie intégrante de l’identité et des expériences façonnées par des déterminants sociaux de la santé comme le revenu, le statut social, l’emploi, les conditions de travail, le logement et la sécurité alimentaire.

3.0 Les deux objectifs principaux du CAC

À l’heure actuelle, les deux objectifs principaux du CAC pour les pratiques d’artistes sourds ou handicapés sont d’améliorer L’EXPRESSION et L’ENGAGEMENT.

D’où le titre de ce document, L’art à part entière II : Stratégie sur l’expression et l’engagement des artistes Sourds ou handicapés. Pour chaque objectif, le CAC a mis au point un énoncé de vision et une liste de mesures pour concrétiser cette vision. Voici les énoncés des deux objectifs majeurs :

« EXPRESSION »
Investir dans le développement créatif des pratiques des artistes sourds ou handicapés en appuyant l’autonomie et l’innovation des artistes, en assurant l’équité dans les programmes et les services du CAC et en améliorant la capacité du CAC d’agir à titre d’allié pour le secteur.

« ENGAGEMENT »
Étendre et accroître l’influence du secteur des artistes sourds ou handicapés sur les publics canadiens et étrangers. Appuyer les artistes et les organismes artistiques canadiens afin d’élargir leur public et leurs communautés en formant des collaborations durables (solides, continues, indépendantes) avec le secteur des artistes sourds ou handicapés et en présentant des œuvres qui interpellent des gens ayant un large spectre de handicaps.

4.0 Comment le CAC va-t-il réaliser son objectif d’EXPRESSION?

  • Augmenter le financement et les activités de sensibilisation à l’intention des artistes s’identifiant comme Sourds ou handicapés et des organismes axés sur les pratiques des artistes sourds ou handicapés.
  • Continuer de surveiller la capacité de financement – Continuer de surveiller les demandes de financement et les façons de mesurer la réussite. Ces initiatives de collecte de données permettent au CAC d’identifier les lacunes et de les analyser, puis d’établir des repères et de planifier en fonction de ceux-ci.
  • Donner accès à l’information – Continuer d’améliorer l’accessibilité au portail, au site web, aux documents imprimés et aux communications interpersonnelles du CAC.
  • Renforcer les politiques d’adaptation et les pratiques équitables dans les événements internes et publics.
  • Reconnaitre et promouvoir les pratiques des artistes sourds et handicapés.
  • Promouvoir la reconnaissance des pratiques des artistes sourds ou handicapés comme un champ de pratique distinct.
  • Solliciter l’expertise du secteur des artistes sourds et handicapés. Entre autres activités, organiser une deuxième rencontre avec des artistes sourds ou handicapés et des organismes axés sur leurs pratiques pour continuer de recueillir et de diffuser des connaissances sur ces pratiques. Cela aidera le CAC à rester au fait des principes esthétiques et d’authenticité dans les pratiques des artistes sourds ou handicapés.
  • Partager les connaissances avec d’autres organismes de financement.
  • Partager les connaissances, échanger les meilleures pratiques et explorer des partenariats avec d’autres organismes de financement des arts pour que le CAC reste pertinent et d’actualité dans ses efforts pour favoriser le développement général du secteur.

5.0 Comment le CAC va-t-il réaliser son objectif d’ENGAGEMENT?

  • Explorer des stratégies visant à accroître l’engagement des artistes sourds ou handicapés au sein du milieu artistique.
  • Promouvoir les initiatives visant à accroître l’accès aux marchés des artistes et des professionnels des arts sourds ou handicapés au Canada et à l’étranger.
  • Identifier, encourager et soutenir les pratiques qui favorisent l’accessibilité du secteur artistique, y compris la disponibilité et la représentation du contenu artistique d’artistes sourds ou handicapés.
  • Soutenir les efforts en cours pour accroître la capacité des artistes sourds ou handicapés à entrer en contact avec leurs pairs et à élargir leur public grâce à des médias numériques innovants.

6.0 Conclusion

Au fil des ans, le CAC a été actif dans l’engagement, le financement, la reconnaissance et le soutien des artistes sourds ou handicapés et des organismes axés sur leurs pratiques. Le CAC a aussi établi des liens avec différents experts professionnels du domaine des arts, fait appel à des pairs évaluateurs sourds et handicapés, et échangé avec la communauté des artistes sourds ou handicapés et des organismes axés sur leurs pratiques qui militent en faveur du changement. Ces processus de renforcement de la collaboration ont amélioré de façon efficace la compréhension du CAC en ce qui a trait aux gestes à poser pour devenir un meilleur allié de la communauté des artistes sourds ou handicapés.

Le CAC veut favoriser un écosystème artistique diversifié et dynamique, et développer un paysage artistique diversifié et inclusif en soutenant les artistes sourds et handicapés ainsi que les organismes axés sur leurs pratiques. Le CAC poursuivra ses efforts pour éliminer les obstacles que rencontrent ces personnes et encourager leur expression et leur engagement dans le monde artistique.

L’art à part entière II : Stratégie sur l’expression et l’engagement des personnes sourdes ou handicapées propose les directions que le CAC compte prendre pour soutenir les artistes sourds ou handicapés et les organismes axés sur leurs pratiques et devenir un meilleur allié pour ce secteur artistique, au bénéfice du domaine artistique dans son ensemble.

7.0 Sources

Pour plus d’information sur les rapports de la stratégie L’art à part entière et la documentation pertinente concernant les personnes sourdes ou handicapées et l’orientation du CAC, veuillez consulter le www.conseildesarts.ca.

ou recherchez en ligne :

  • L’art à part entière : Stratégie d’accès et d’égalité pour l’avancement des pratiques des artistes handicapés ou sourds
  • L’art à part entière II : Stratégie sur l’expression et l’engagement des personnes sourdes ou handicapées
  • L’art à part entière : Guide pour travailler avec des artistes sourds ou handicapés

Crédits photos

flicker doll, (2016), Persimmon Blackbridge
Exposition Identités façonnées
Commissaire : Tangled Art + Disablility
Photo : Della McCreary

Demerara 1823 deconstruct
Performance vidéo, installation
Afuwa (avec Dion Kaszas, professionnel du tatouage à signification culturelle, ainsi que
Tia Taurere-Clearsky et Aerlyn Weissman, artistes en arts médiatiques)
Photo : Tia Taurere-Clearsky

Ultrasound, d’Adam Pottle. Coproduction Cahoots Theatre et Theatre Passe Muraille, (2016)
Interprètes : Elizabeth Morris et Christopher Dodd
Photo : Dahlia Katz Photography

DysfunctionED tools # 65, série de sculptures de Mohsen Khalili, (2017), bronze moyen

The Walls are Alive with the Sounds of Mad People, réalisé par Ruth Ruth Stackhouse,
directrice artistique du Friendly Spike Theatre Band
Photo : Rob Saunders

je ne veux pas marcher seul (performance), (2015). Production : Joe Jack et John
Interprètes : Étienne Thibeault, Edon Descollines et Francis Ducharme
Photo : Adrienne Surprenant

je ne veux pas marcher seul (performance), (2015). Production : Joe Jack et John
Interprète : Edon Descollines
Photo : Adrienne Surprenant

Gabrielle, un film de Louise Archambault (2013). Interprètes : Gabrielle Marion-Rivard et Alexandre Landry
Photo : Philippe Bossé avec l’aimable autorisation de micro_scope

Jess Thom, interprète et cofondatrice de Touretteshero
Photo : James Lyndsay