Digital

Récapitulation du Sommet sur les arts à l’ère numérique

30 juin, 2017
Photo : PurePerception

Préparation du lancement d’un nouveau fonds

Le printemps dernier, à l’invitation du Conseil des arts du Canada, la grande communauté des arts et de la culture mettait le cap sur l’Arsenal, une galerie d’art contemporain à Montréal, pour participer à un sommet national sur les arts à l’ère numérique.

 

Le Sommet s’est avéré une première étape importante pour encourager la communauté et à lui faire envisager l’idée d’agir en collaboration grâce à des initiatives portant sur la transformation numérique. Les prochaines étapes relèvent dorénavant des artistes et des organismes, lesquels auront accès à l’aide et au soutien du Conseil des arts du Canada pour ces initiatives dans le cadre du fonds Stratégie numérique 2017-2021, totalisant 88,5 millions de dollars. Le Conseil devrait accepter les premières demandes dès l’automne prochain. Restez à l’affût — Le Conseil des arts du Canada dévoilera plus de détails sur le fonds Stratégie numérique au cours des prochaines semaines.

Numerique
PurePerception
Photos : PurePerception

Vous avez manqué le Sommet?  Vous voulez vous rafraîchir la mémoire sur certains des thèmes principaux du Sommet?

Vous pouvez maintenant regarder ces vidéos des conférenciers inspirants du Sommet :

  • Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, a livré un manifeste pour les arts en cette ère numérique, appelant à la mobilisation et insufflant le sentiment d’urgence d’agir maintenant. Visionnez la vidéo de Simon Brault.
  • Sylvie Gilbert, directrice du fonds Stratégie numérique, a décrit les principes, les objectifs, les volets et les autres aspects du fonds Stratégie numérique. Visionnez la vidéo de Sylvie Gilbert.
  • Représentant le comité consultatif du Sommet, Ana Serrano a parlé entre autres d’une « économie de l’attention », des droits « humains » numériques et de la compréhension de l’humain que nous donne la réalité virtuelle. Visionnez la vidéo d’Ana Serrano.
  • Jackson 2bears, artiste multimédia et théoricien culturel, a abordé le numérique à la lumière des arts et des cultures autochtones. Il a notamment parlé des dangers de reproduire des espaces et des codes coloniaux et de l’importance de penser à un avenir équitable. Visionnez la vidéo de Jackson 2bears.
  • Sylvain Carle, entrepreneur chez Real Ventures, a réfléchi sur le moment où le numérique est devenu la norme. Celui qui est tombé dans le numérique quand il était petit a présenté un portrait clair de cette « wirearchy » (insubordination des réseaux) et du besoin de repenser nos rapports, de donner un sens clair à nos actions et de penser à redonner aux autres. Visionnez la vidéo de Sylvain Carle.
  • Astra Taylor, auteure, documentariste et organisatrice, a ouvert sa présentation en disant que la démocratie n’existe peut-être pas, mais qu’elle nous manquera si elle vient à disparaître. Elle a remarquablement cerné les enjeux sur le sens véritable de cette communauté numérique, sur sa nature problématique, sur l’accès nécessaire pour la survie de chacun et de tous, sur la voracité du marketing en ligne et sur les données privées. À la fin de sa présentation, elle a invité les participants à s’imaginer « occuper » l’internet avec une claire intention créative. Visionnez la vidéo d’Astra Taylor. 
PurePerception
Photos : PurePerception

Rétroaction et commentaires des participants

Après le Sommet, nous avons demandé aux participants de réfléchir à leur expérience et aux prochaines étapes. Voici les principaux points soulevés :

Contenu du Sommet 

  • Les conférenciers représentaient le point fort du Sommet pour plus de 80 % des répondants alors que les bibliothèques humaines l’étaient pour près de sept répondants sur dix.

Les bibliothèques humaines étaient extraordinaires. C’est sans aucun doute le volet où j’ai obtenu les renseignements les plus utiles et pratiques que je pourrai transmettre dans le cadre de mon travail.

Réseautage et interactions au Sommet

  • Les interactions avec des participants d’autres provinces ou disciplines artistiques représentaient une valeur ajoutée au Sommet pour plus de 93 % des répondants.
  • Certains participants ont trouvé difficile de bien exprimer tout ce qu’ils avaient à dire. Ils auraient aimé avoir plus de temps pour discuter et faire du réseautage individuel.

J’aurais aimé que le Sommet dure plus longtemps, peut-être une semaine. Nous aurions ainsi pu passer plus de temps ensemble dans des situations formelles et informelles.

Le niveau d’expertise dans la pièce était phénoménal. J’aurais simplement voulu avoir plus de temps pour nouer le dialogue avec plus de personnes.

Intentions après le Sommet  

  • La plupart des participants ont exprimé le désir de collaborer ultérieurement avec les personnes qu’ils ont rencontrées au Sommet.
  • Pour de nombreux participants, il était important de devenir des « ambassadeurs » en rapportant des renseignements et des messages du Sommet à leurs communautés.

Il serait intéressant et productif de tenir un sommet de suivi, et de plus petite envergure, en fonction de la demande.  Les participants qui étaient très engagés pendant le premier Sommet pourraient se réunir à nouveau et continuer de travailler sur des idées, des solutions ou des initiatives.

Couverture médiatique