1. Accueil
  2. Glossaire
  3. champs de pratique

Champs de pratique

Dans le portail, les champs de pratique sont associés aux profils de candidat et décrivent un domaine général de pratique artistique ou une discipline artistique.

Activités multidisciplinaires

Pour le Conseil des arts du Canada, les activités multidisciplinaires sont animées par des groupes et des organismes artistiques dont les activités courantes comprennent au moins deux disciplines artistiques distinctes sans qu’aucune ne soit prédominante.

Les activités multidisciplinaires proposées doivent correspondre aux compétences professionnelles des demandeurs dans chaque discipline artistique.

Pour les activités multidisciplinaires, les candidats individuels peuvent choisir parmi les options suivantes

  1. Ajouter un profil pour chacun de leurs champs de pratique et présenter des demandes en fonction du champ de pratique qui domine pour les activités proposées.
  2. Ajouter un profil pour le champ de pratique principal et indiquer des champs de pratique secondaires dans les demandes.
  3. Ajouter un profil dans le champ de pratique inter-arts pour les œuvres qui fusionnent, en une nouvelle forme d’art, 2 champs de pratique ou plus.

Arts du cirque

Pour le du Conseil des arts du Canada, les arts du cirque constituent une forme d’expression artistique qui comprend la maîtrise d’une ou de plusieurs techniques de cirque reconnues et enseignées par des écoles de cirque professionnelles comme l’École nationale de cirque (par exemple, l’acrobatie aérienne, l’équilibrisme, l’art clownesque, l’art équestre, les acrobaties au sol et la jonglerie).

Le Conseil des arts du Canada encourage et soutient divers genres et approches artistiques dans les arts du cirque contemporains, y compris le cirque social mené par des artistes professionnels qualifiés.

Les pratiques, les discours et les travaux financés par le Conseil sont ceux qui conduisent à l’évolution créatrice de cette forme d’art et qui utilisent des techniques de cirque,  souvent combinées à d’autres formes d’art, dans des concepts artistiques originaux et novateurs.

Arts médiatiques

Le Conseil des arts du Canada entend par arts médiatiques des pratiques liées aux nouveaux médias et aux images en mouvement (films et vidéos). Ces pratiques sont prises au sens large. Par exemple, les images en question peuvent reposer sur un système à un ou plusieurs canaux, sur une forme cinématographique élargie ou sur une installation. Les nouveaux médias englobent les pratiques faisant intervenir l’art numérique, l’art fondé sur les médias sociaux, les installations interactives, les environnements immersifs et interactifs, le Web ou les bases de données, le bioart ou la robotique. Afin qu’une œuvre soit considérée comme médiatique, elle doit comprendre une part significative d’art médiatique.

Le Conseil des arts du Canada subventionne les œuvres où l’artiste (le réalisateur, dans le cas des images en mouvement) amorce le projet et en est le moteur tout en conservant le contrôle éditorial et créatif de son œuvre en tout temps. Le Conseil ne soutient pas le travail destiné aux industries productrices de films, de télévision et de jeux vidéo.

Les artistes peuvent chercher à obtenir des subventions d’autres sources, à condition que l’indépendance du projet ne soit pas compromise.

Arts numériques

Pour le Conseil des arts du Canada, les arts numériques représentent toute forme d’expression artistique provenant d’artistes professionnels, de groupes ou d’organismes et répondant aux critères suivants :

  • repose surtout sur des technologies numériques tout au long du processus artistique et constitue une œuvre d’art numérique autonome ou récupérée destinée à être utilisée avec d’autres œuvres d’art;
  • contribue à étendre le vocabulaire, l’impact ou la forme des arts numériques dans divers contextes artistiques : critique, culturel, social, technologique, etc.

Les arts numériques peuvent s’insérer dans un large éventail de contextes et de situations, y compris des systèmes interactifs, des environnements immersifs, l’art Web, la désintermédiation, les réseaux et la culture électronique mondiale perturbatrice, le prosumérisme, le remixage et les collages, la culture à source ouverte, les systèmes sociaux de surveillance de pair à pair, etc.

Arts visuels

Pour le Conseil des arts du Canada, les arts visuels se composent d’un large éventail de pratiques, dont la photographie, les métiers d’art, les arts de la performance, le commissariat indépendant et la production de textes et de publications critiques en arts visuels et en architecture. Ils englobent des formes émergentes et des pratiques multidisciplinaires qui incluent, sans s’y limiter, les livres d’artiste, l’audio, la vidéo, le film et d’autres formes novatrices d’expression en arts visuels où la technologie numérique fait partie intégrante de l’œuvre finale.

Dans les arts visuels, le Conseil des arts du Canada définit les artistes professionnels comme des personnes qui :

  • ont suivi dans le domaine une formation spécialisée qui est compatible avec les normes de leur pratique;
  • sont reconnues par les autres artistes qui appartiennent à la même tradition comme des artistes aux réalisations ou au potentiel exceptionnels;
  • ont leur propre vision artistique, conservent le contrôle créatif et s’engagent à créer ou àpromouvoir une œuvre originale;
  • ont déjà présenté leurs œuvres au public dans un contexte professionnel, reçoivent une rémunération pour la présentation publique de leur œuvre et cherchent constamment à élargir le plus possible le public auquel l’œuvre est destinée, indépendamment des considérations purement commerciales. 

Un contexte professionnel en est un que reconnaît un commissaire professionnel, un propriétaire de galerie, un marchand d’œuvres d’art, un éditeur, un collectif d’artistes professionnels ou un jury de professionnels dans le domaine.

Le Conseil des arts du Canada appuie l’avancement et la présentation publique de pratiques et d’idées dans les domaines des arts visuels contemporains ainsi que l’avancement du débat public sur l’architecture contemporaine canadienne. Il valorise les voix artistiques distinctives qui réagissent à la vie et à la culture civiques et qui s’y engagent de manière critique ainsi que celles qui visent à repousser les limites des pratiques artistiques, des formes d’art et des genres.

Danse

Le Conseil des arts soutient les artistes et organismes artistiques professionnels de la danse sous bien des formes – qu’elles soient ancrées dans la tradition ou axées sur la recherche et l’exploration - et de ses expressions – sur scène, in situ, dans des lieux non traditionnels, sur support médiatique ou numérique.

Les activités à l’occasion de compétitions de danse, celles qui s’inscrivent dans le cadre d’un programme ou d’un projet de recherche collégial ou universitaire ou qui sont exclusivement éducatives ou pédagogiques, ne se qualifient pas pour un soutien du Conseil.

Le soutien aux festivals et à la présentation d’activités est assuré en complémentarité avec celui qu’offre le ministère du Patrimoine canadien.

Inter-arts

Pour le Conseil des arts du Canada, les pratiques inter-arts consistent à explorer et à intégrer diverses disciplines artistiques traditionnelles ou contemporaines qui sont fusionnées ou réunies de manière qu’aucune d’entre elles ne prédomine dans le résultat final.

Le Conseil des arts du Canada reconnaît plusieurs genres de pratiques inter-arts, notamment :  

  • non lié à une discipline : expérimentation avec de nouvelles formes d’art qui ne renvoient pas à des disciplines artistiques existantes
  • transdisciplinaire : méthodes où les arts sont croisés avec d’autres disciplines non artistiques et visent à explorer un thème ou une question

Littérature

Le Conseil des arts du Canada soutient l’excellence et la vitalité de la littérature canadienne qui s’exprime par une diversité de pratiques et de genres littéraires : roman et nouvelles, poésie, théâtre, bande dessinée, littérature jeunesse, essai littéraire, œuvres littéraires exploratoires qui ont recours aux nouvelles technologies, création parlée, conte et performance littéraire.

Le Conseil appuie les écrivains littéraires et les artistes de la littérature orale qui œuvrent dans un contexte professionnel défini par les organismes du secteur, notamment par les éditeurs et les revues littéraires, les associations professionnelles reconnues, les diffuseurs spécialisés comme les festivals littéraires, les salons du livre ainsi que les organismes de production.

Le Conseil des arts et le ministère du Patrimoine canadien soutiennent les éditeurs et les diffuseurs de façon complémentaire, dans le cadre de leurs mandats respectifs.

Enfin, le Conseil des arts ne soutient pas les œuvres à caractère académique ou universitaire.

Musique et son

Pour le Conseil des arts du Canada, la musique et le son englobent les formes de musique classique de toutes les cultures dans le monde, le folk, le jazz, la  musique nouvelle, l’art audio et les autres formes novatrices d’expression sonore où les technologies numériques font partie intégrante de l’œuvre finale.

Le Conseil des arts du Canada soutient la musique créée par des artistes professionnels dont les fins sont artistiques et culturelles. Il valorise les voix artistiques uniques et exemptes de considérations commerciales. Il appuie l’excellence, l’innovation, l’expérimentation et la créativité dans toutes les pratiques musicales émergentes et traditionnelles.

Dans la catégorie de la musique et du son, le Conseil des arts du Canada définit les artistes professionnels comme des personnes qui :

  • ont suivi dans le domaine une formation spécialisée qui est compatible avec les normes de leur pratique;
  • sont reconnues par les autres artistes du milieu musical qui appartiennent à la même tradition comme des artistes aux réalisations ou au potentiel exceptionnels;
  • ont leur propre vision artistique, conservent le contrôle créatif et s’engagent à créer ou à promouvoir des œuvres originales;
  • ont déjà présenté leurs œuvres au public, reçoivent une rémunération pour la présentation publique de leurs œuvres et cherchent constamment à élargir le plus possible le public auquel l’œuvre est destinée, indépendamment des considérations purement commerciales. 

Le soutien aux festivals et à la diffusion est assuré en complémentarité avec celui qu’offre le ministère du Patrimoine canadien.

Pratiques des artistes handicapés ou sourds

Pour le Conseil des arts du Canada, les pratiques des artistes sourds ou handicapés sont des pratiques artistiques variées où le fait d’être sourd, handicapé ou vivant avec une maladie mentale est essentiel à l’exploration de la narration, de la forme ou de l’esthétique. Ce travail offre un degré élevé d’innovation et rompt avec les conventions artistiques traditionnelles ou dominantes afin d’apporter des manières d’être et des points de vue distincts dans l’écologie des arts, l’évolution des perceptions et la compréhension de la diversité humaine.

Le Conseil des arts du Canada reconnaît que l’avancement des pratiques des artistes sourds ou handicapés peut reposer sur une approche liée à une discipline ou interdisciplinaire et inclut, par exemple, les arts du mouvement De’VIA, la pratique artistique des personnes vivant avec une maladie mentale, les pratiques d’artistes aux aptitudes mixtes ou les arts intégrés pour les artistes handicapés.

Les artistes, les professionnels des arts et les rassembleurs culturels doivent s’identifier comme étant sourds, handicapés ou vivant avec une maladie mentale et avoir déjà présenté leur œuvre au public. Les organismes doivent surtout se consacrer à faire avancer les pratiques des artistes sourds ou handicapés et avoir parmi leurs dirigeants des artistes, des professionnels des arts et des rassembleurs culturels du domaine artistique définis comme étant sourds ou handicapés.

 

Théâtre

Le Conseil des arts du Canada appuie la création, la production et la diffusion d’œuvres théâtrales professionnelles. Il reconnaît l’existence d’un large éventail de formes et de pratiques théâtrales, dont, sans s’y limiter :

  • les œuvres canadiennes originales;
  • le répertoire classique et contemporain;
  • le théâtre pour la jeunesse;
  • le théâtre musical;
  • le théâtre de marionnettes et d’objets;
  • le théâtre physique, y compris la commedia dell'arte, l’art du mime, l’art clownesque, le théâtre du mouvement et la danse-théâtre;
  • le théâtre in situ ou environnemental;
  • l’art en direct, la micro performance et le théâtre interactif;
  • les œuvres interdisciplinaires;
  • la performance numérique ou multimédia;
  • les arts communautaires.

Le Conseil des arts du Canada ne subventionne pas les projets d’immobilisation ou les dépenses en capital d’envergure. Il ne soutient pas la formation de base comme les baccalauréats en beaux-arts ou les programmes des conservatoires. Il ne subventionne pas les projets émanant d’un établissement d’enseignement, y compris les projets de fin de trimestre.

Le soutien aux festivals et à la présentation d’activités est assuré en complémentarité avec celui qu’offre le ministère du Patrimoine canadien.