Le développement du public

Le développement du public est un processus à long terme qui vise à encourager et à aider les membres de votre communauté à s’intéresser aux arts et à y participer davantage. Ce terme décrit les activités qui sont entreprises :

  • pour engager les membres de votre communauté qui ne sont pas initiés aux expériences artistiques;
  • pour approfondir l’engagement du public existant.

Il existe des dizaines de raisons différentes pour lesquelles les 300 personnes prenant place dans l’auditorium sont venues assister à votre prestation. Certaines s’y sont rendues par intérêt pour l’artiste ou la forme d’art que vous présentez; d’autres, pour faire une sortie avec un ami ou un membre de leur famille. Certaines personnes considèrent la participation aux événements de leur communauté comme une forme de soutien. Certaines autres y assistent parce que leur patron est membre de votre conseil d’administration, et d’autres encore s’y rendent tout simplement parce que quelqu’un les a invitées.

Bien des membres de votre communauté ne sont pas venus à votre spectacle ce soir. Certains auraient voulu y être, mais n’ont pas pu en raison d’un conflit d’horaire, tandis que d’autres croient que les arts « ne sont pas pour eux » (soit par manque d’expérience, soit par suite d’une mauvaise expérience).

Si on leur demandait la raison de leur absence, bien des gens répondraient qu’ils ignoraient que ce spectacle était présenté, et ce, malgré tous les efforts que vous avez déployés pour submerger votre communauté de promotions du spectacle. Comment se fait-il alors que ces personnes n’en ont pas eu vent malgré la présence des annonces, affiches et articles dans les médias locaux? Le fait est que nous sommes tous bombardés de milliers de messages publicitaires tous les jours, et que notre système de filtrage est tellement bien développé que nous « ne voyons pas » et « n’entendons pas » ce qui ne nous intéresse pas déjà. Votre travail de diffuseur consistera donc notamment à susciter un intérêt pour les arts en général et pour les spectacles que vous présentez en particulier.

 Communiquer avec de nouveaux auditoires en leur permettant de s’exprimer et en traitant l’inclusion sociale

Il est dans l’intérêt éclairé du secteur culturel d’attirer de nouveaux partenaires, auditoires, lecteurs, acheteurs, participants et spectateurs, de développer des liens avec eux et de les éduquer de façon à en faire un public régulier des événements artistiques. Les diverses communautés se font-elles entendre auprès des diffuseurs et des salles de spectacle? 
Sharon Fernandez   En lire plus...

Participation aux arts

Voici quelques faits intéressants au sujet de la participation aux arts qui viennent renforcer l’argument selon lequel l’ajout d’activités de développement du public à votre programme de diffusion est un investissement important. Les recherches ont montré que l’éducation aux arts dès l’enfance fait plus que doubler les chances de participer aux arts à l’âge adulte. Les études ont aussi montré que les personnes sont quatre fois plus susceptibles d’y participer si leurs pairs le font aussi (qu’elles aient eu une éducation aux arts ou non). Finalement, les recherches ont montré que plus les gens connaissent les arts, plus ils sont enclins à considérer leurs expériences artistiques comme une façon satisfaisante d’employer leur temps.

Objectifs du développement du public

Généralement, le terme « développement du public » est utilisé pour décrire les activités que vous entreprendrez pour éveiller l’intérêt des membres non initiés de votre communauté pour les expériences artistiques et les activités entreprises pour renforcer l’engagement des membres qui y participent déjà. Vous pouvez fixer un ou plusieurs des objectifs suivants relativement à vos activités de développement du public : 

  • Élargir la participation : accroître le nombre de personnes de la communauté qui participent aux arts. 
  • Intensifier la participation : encourager les personnes qui participent aux arts à y participer encore plus souvent ou à élargir l’éventail de leurs expériences artistiques. 
  • Diversifier la participation : encourager des publics précis (par exemple les enfants ou certains groupes culturels) à y participer.

Éveiller l’intérêt du jeune public

Les compagnies de tournée initient de nombreuses activités de développement du public axées sur les jeunes ou les artistes de la communauté. Pour peu de frais supplémentaires, vous pouvez organiser des activités connexes dans le cadre de la visite de la compagnie dans votre communauté. En voici des exemples :

Ateliers

Les ateliers peuvent durer de 30 minutes à deux heures. Habituellement, la forme artistique de votre prestation sert de base à cette activité structurée.

Cours de maître

Généralement, les cours de maître consistent à enseigner aux nouveaux artistes dans votre domaine artistique dans un environnement structuré. 

Répétitions publiques

Le public pourrait être composé d’étudiants, de commanditaires, de donateurs ou de membres du grand public. Un membre de la compagnie devrait présenter le spectacle au microphone avant le début de la répétition.

Classes ouvertes

La plupart des compagnies de danse organisent une classe l’après-midi du spectacle pour permettre à leurs artistes de se préparer. Les compagnies ouvrent parfois les portes aux spectateurs. Il s’agit là d’une occasion idéale pour inviter les étudiants des cours de danse locaux à voir des artistes professionnels à l’œuvre. Si le public est composé de membres du grand public plutôt que d’étudiants en danse, on peut faire appel à quelqu’un de la compagnie qui fera la description narrative de la classe moyennant une somme minime. 

Matinées scolaires

Certains artistes ont un programme court pouvant être présenté dans le cadre de matinées scolaires. Il est important de savoir en quoi le programme est lié au programme scolaire pour faire y faire assister les élèves dont l’âge est approprié. Demandez aussi si les artistes ont des guides d’étude pour que les enseignants puissent préparer leurs élèves à la prestation.

 Les arts vont à l’école

En matière d’éducation artistique au Canada, on reçoit beaucoup de signaux ambigus. Si nous apprécions vraiment les arts et sommes convaincus de leur importance, il existe bien des manières de les rendre « obligatoires » dans nos écoles.
James Giles   En lire plus...

Participation des groupes culturels

La communauté artistique du Canada offre une grande variété d’œuvres que de nombreux artistes et groupes issus de diverses cultures présentent en tournée (p. ex. des compagnies de théâtre autochtones, des troupes de danse d’Asie du Sud, des artistes ou groupes de musique du monde). Ce sont toutes des occasions de collaborer avec les organismes culturels locaux pour célébrer ces diverses cultures. Vous vous trouverez par le fait même à présenter de nouvelles expériences artistiques à votre public traditionnel!

Il y a quelques années, j’avais une voisine formidable qui avait une piscine dans sa cour. Il m’est souvent arrivé de revenir du travail et d’entendre les bruits d’une fête qui avait lieu chez elle… des rires, de la musique, des éclaboussures. Bien qu’elle m’ait souvent dit que je serais toujours la bienvenue chez elle, je n’y suis jamais allée sans avoir été officiellement invitée. Je garde cela à l’esprit lorsque vient le temps d’inciter le public à assister aux spectacles. Lorsque nous recevons une invitation personnelle, nous nous sentons spéciaux et accueillis. 
Lendre Kearns

 Indigenous Dancelands

Le seul fait de présenter un artiste local ne veut pas dire que vous attirerez des spectateurs des quatre coins de la communauté. Nous avons remarqué que la majorité de notre public de danse contemporaine s’intéressait autant au projet Indigenous Dancelands qu’aux autres spectacles de notre saison, mais pas la communauté autochtone, qui ne nous connaissait pas bien. 
Bill Kimball   En lire plus...

Participation des non-initiés

Il se peut que bon nombre d’adultes de votre communauté n’aient jamais assisté à un spectacle, pas nécessairement en raison du prix des billets, mais peut-être tout simplement parce que rien ne leur laisse croire qu’il pourrait s’agir d’une manière profitable d’investir leur temps et leur argent. En fait, peu de gens ont assisté à leur premier spectacle en solitaire : quelqu’un, une tante, un enseignant ou une amie, les y a amenés. Le but est donc de trouver une façon d’encourager les personnes qui aiment les arts à inviter les non-initiés. Mais comment y arriver? Il existe de nombreuses options :

Événement de groupe

Vous pouvez encourager votre succursale bancaire ou un organisme de service local à acheter un groupe de billets pour leurs employés. Ajoutez une touche spéciale à la soirée en organisant une discussion avec l’artiste avant le spectacle. Ou dites que vous pourriez inviter les artistes à une réception après le spectacle. Plus vous êtes en mesure de créer un contexte social autour de l’événement, plus vous avez des chances de captiver leur intérêt.

Rabais aux fins de financement

Certains diffuseurs offrent un rabais important (pouvant aller jusqu’à la moitié du prix) à d’autres organismes sans but lucratif aux fins de financement (les billets étant ensuite vendus aux membres à prix régulier). 

Avantages aux abonnés

Si vous avez des abonnés, encouragez-les à inviter d’autres personnes aux spectacles en offrant un rabais spécial à l’achat de billets supplémentaires pour des événements individuels. Ou donnez-leur, à l’achat d’un abonnement, un bon d’échange leur permettant d’obtenir un billet gratuit leur permettant de « gâter un ami » lorsqu’ils s’abonnent. 

Collaborez avec un restaurant à proximité afin de créer un forfait repas-spectacle que vous pourrez promouvoir auprès de votre public et le restaurant, auprès de sa clientèle. De tels forfaits sont une excellente idée pour les fêtes, la St-Valentin ou la fête des Mères.

Partenariats avec la communauté

Vous pouvez parfois prendre des dispositions pour que l’artiste visite votre communauté avant le spectacle. Établissez un partenariat avec d’autres organismes communautaires ou écoles locales pour payer les frais d’ateliers tandis que vous assumerez les frais associés au déplacement, à l’hébergement et à l’accueil de l’artiste. Vous pouvez ensuite ajouter, sans frais, des entrevues avec les médias et d’autres activités non payantes, par exemple celles-ci :

Conférences

Les départements d’un collège communautaire ou d’une université peuvent présenter une conférence de l’artiste à l’intention d’un groupe d’étudiants. 

Discours

Nombreux sont les artistes qui sont à l’aise de s’exprimer sur une foule de sujets, qu’il s’agisse de leurs débuts de carrière, de la façon dont ils se préparent pour interpréter un rôle, du processus de répétitions ou de l’état des arts dans la société d’aujourd’hui. Les clubs philanthropiques et les organisations professionnelles sont souvent heureux d’accueillir des conférenciers à leurs réunions. 

Consolider la relation avec votre public

Rendez l’expérience aussi enrichissante que possible en y ajoutant des activités sociales comme des réceptions ou des événements secondaires connexes au spectacle. Certaines compagnies de tournée délèguent un membre qui participera à une discussion d’avant spectacle portant sur la prestation ou qui fera un exposé sur certains aspects de son art. Règle générale, ces événements ne devraient pas durer plus de 20 minutes et être terminés environ une demi-heure avant la prestation.

Si vous avez organisé une classe de maître ou un atelier plus tôt dans la journée, demandez à la compagnie de tournée si vous pouvez y inviter un petit groupe de personnes. Il s’agit d’une excellente façon pour les membres du conseil d’administration, les commanditaires, les donateurs, les bénévoles ou les membres réguliers de l’auditoire de mieux connaître la forme d’art présentée, ce qui leur permettra au bout du compte de mieux apprécier la prestation. Si vous invitez des étudiants à une répétition ou une classe ouverte, invitez également d’autres personnes.

Vous pourriez aussi former un « cyberclub » afin de pouvoir envoyer par courriel à votre public de l’information provenant du dossier de presse de l’artiste quelques jours avant le spectacle. Le fait de lire sur le contexte du spectacle ajoute au plaisir du public.

De petits pas

Voyez le développement du public comme des ondes dans un étang. Cela peut vous paraître un travail considérable que d’inviter une douzaine d’étudiants à assister à une répétition ouverte, mais dites-vous que cette expérience artistique peut entraîner pour ces douze personnes un intérêt à l’égard de la participation aux arts qui durera toute leur vie. La première fois où vous approcherez un nouveau groupe cible, il se peut qu’une poignée de personnes seulement répondent à votre appel; toutefois, si l’expérience de ces personnes s’avère agréable, le groupe s’agrandira quelque peu la prochaine fois, puis encore un peu plus la fois suivante.

Il est plus important d’écouter que de parler. » Stephen Covey, Les 7 habitudes des gens efficaces

Le développement du public est un investissement dans l’avenir des arts. Sa réussite dépend en grande partie de l’établissement de partenariats efficaces avec les organismes et les institutions scolaires de la communauté. Toute belle relation est une route à deux sens. Par conséquent, lorsque vous communiquez avec un organisme de votre communauté afin d’établir un partenariat, assurez-vous qu’il en découlera des bienfaits potentiels pour chacun d’entre vous. Pour être efficaces, les partenariats doivent reposer sur le partage des avantages et le respect mutuel.

Ressources additionnelles  

Guide pratique de développement de public pour les diffuseurs des arts de la scène
Alliance des réseaux de diffusion des arts de la scène, 2008, 49 pages.
Disponible sur le site web du Maître diffuseur.

A New Framework for Building Participation in the Arts
Kevin F. McCarthy et Kimberly Jinnett (RAND), mars 2001, 122 pages.
Disponible sur le site web de la Wallace Foundation.

Engage Now!  An Arts Workers Guide to Deepening Experience and Strengthening Participation in the Arts
Gerald (Jerry) D. Yoshitomi, février 2002, 48 pages.

Increasing Cultural Participation: An Audience Development Planning Handbook for Presenters, Producers, and Their Collaborators
Paul Connolly et Marcelle Hinand Cady (The Unit for Contemporary Literature, Illinois State University), 2001, 176 pages.

Arts Participation: Steps to Stronger Cultural and Community Life
Chris Walker avec Corey Fleming et Kay Sherwood (Urban Institute), août 2003, 19 pages.