1. Accueil
  2. À propos
  3. Âjagemô
  4. Maison des JUNO : R-Évolutions

Logo Maison des JUNO - R-évolutions

Du 11 mars au 31 août 2017

Allan Wigney, Commissaire
Allan Wigney, Commissaire

Maison des JUNO : R•Évolutions

Commentaire du commissaire

La reconnaissance vient au musicien professionnel sous plusieurs formes : des applaudissements polis dans une salle à moitié pleine jusqu’au triomphe du Prix JUNO. Chaque œuvre est le fruit de la sueur et du labeur, de l’inspiration et de la transpiration, d’une recherche de l’expression créatrice.

L’univers du musicien canadien est un long parcours qui rapporte peu. C’est un monde fait de mentors et de pairs, d’enregistrements maison et de radio communautaire, d’éléments familiers dans un environnement étranger. C’est l’artiste qui se glisse dans la peau d’un entrepreneur. Ce sont des manifestations de frustration et des appels à l’action.

Pour un esprit créatif déterminé, mais financièrement précaire, le Conseil des arts du Canada peut jouer un rôle vital. Depuis 60 ans, le Conseil défend et soutient la cause artistique. Cette année, des subventions seront accordées à des milliers d’artistes, de groupes et d’organismes qui, à leur tour, apporteront aux Canadiens une mine de richesses artistiques.

Ces murs chantent ces richesses, qu’elles soient romantiques, rebelles ou révolutionnaires; qu’il s’agisse de vedettes de scènes, de groupes jouant dans un club de musique près de chez vous, de triomphe artistique ou de la gloire des JUNO.

C’est la voix du Canada. Faites-la entendre!

- Allan Wigney, 2017

Leonard Cohen, poète, Montréal, 1973.
Leonard Cohen, poète, Montréal, 1973. Photo: Sam Tata

Les Prix JUNO

En 1970, ils se nommaient les « Gold Leaf Awards », et un petit groupe de personnes assistaient à la cérémonie à Toronto. Un an plus tard, en l’honneur du président du CRTC, Pierre Juneau, et pour saluer la réglementation sur le contenu canadien nouvellement adoptée, les Prix Juno firent leur apparition. Au cours de la décennie qui a suivi, les Juno et l’organisme à but non lucratif CARAS, ont assuré la promotion et célébré la musique et les artistes canadiens. Au fil du temps, le public s’est élargi, de même que le nombre de catégories.

Il en fut de même de la taille et de l’influence du gala annuel.

En 1978, les Prix JUNO se sont enrichis du Panthéon de la musique canadienne, qui permet de rappeler chaque année les réalisations extraordinaires des musiciens canadiens au pays et à l’étranger, et le parcours de la scène musicale et culturelle de notre pays.

Les Prix JUNO

Voyage. Composition. Enregistrement. Tournée.

Pour un musicien canadien, chaque étape sert non seulement à renforcer le caractère, mais également le sens de la communauté. Cette expérience commune peut développer la prise de conscience et le désir de donner à son tour. Redonner à la communauté musicale, grâce à la collaboration. Redonner à la communauté au sens large, en parlant et en s’exprimant.

Changing Woman (1975), Buffy Sainte-Marie /  </em>Buffy Sainte-Marie a donné des perles en cadeau à Tagaq / <em>Animism (2014), Tanya Tagaq
Changing Woman (1975), Buffy Sainte-Marie / Buffy Sainte-Marie a donné des perles en cadeau à Tagaq / Animism (2014), Tanya Tagaq

La musique du monde, le Conseil des arts et les prix JUNO

Chaque année, les bénéficiaires des subventions du Conseil des arts du Canada se retrouvent dans un large éventail de catégories aux Prix Juno. Aucune catégorie ne représente davantage la force de la diversité que le prix annuel pour l’album de musique du monde. Depuis 15 ans, ce prix est parrainé par le Conseil des arts du Canada.

Il est important que les artistes, l’industrie de la musique et la population canadienne soient conscients que le Conseil des arts participe directement à la création de la musique, ce qui a une réelle incidence au Canada et à l’étranger. La musique du monde peut être, et est, une excellente musique canadienne faite par des artistes influencés par leurs propres traditions qui ont choisi le Canada comme foyer et source d’inspiration.

Russell Kelley, ancien chef du service de la musique au Conseil des arts du Canada

Allan Wigney

Véritable mélomane, Allan Wigney a rédigé des profils, des articles-vedettes et des critiques destinés à diverses publications locales, nationales et internationales. Il a été directeur-rédacteur en chef pendant plusieurs années de l’hebdo d’informations ottavien X Press. Aussi connu sous le nom de « The Wig », il a siégé au conseil d’administration de la station de radio communautaire et universitaire CKCU, et a créé et animé une grande variété d’émissions de musique. Radio-Canada et diverses stations de télévision et de radio commerciales l’invitent souvent à formuler des commentaires et des critiques sur les arts.

En plus d’avoir agi en tant que juge pour les prix Juno et Polaris, il a été panéliste à l’occasion de conférences de musique et a contribué à deux livres portant sur la musique canadienne. Il a joué sur de nombreux disques locaux et en a rédigé les notes d’accompagnement. Il a aussi présenté des événements lors de festivals locaux. M. Wigney a son propre blogue sur la musique et il est l’auteur d’articles qui sont parus sur un grand nombre de sites web importants.

Ses études de technicien en archivistique lui ont bien servi pour, entre autres, aider à la préparation d’une exposition consacrée à la musique locale pour les Archives de la Ville d’Ottawa.

Son accent a fait l’objet de louanges de la part de Dave Davies, cofondateur du groupe The Kinks.

Nous remercions les personnes et organismes suivants qui ont fourni de l’aide, des conseils et des artéfacts pour l’exposition.

Prix JUNO, Centre National de Musique, A Tribe Called Red, Aglukark Entertainment Inc., Alert Music Inc., Lubo Alexandrov, Lillian Allen, Arcade Fire, Arts & Crafts Productions, Borealis Records, Philip Shaw Bova, CKCU-FM, Musée des sciences et de la technologie du Canada, Université Carleton, Succession de Leonard Cohen, Gary Comeau, David Buchbinder /DB Works, Jim Cuddy, Élage Diouf, Quique Escamilia, Succession de Gino Empry, Sue Foley, Galerie BBAM!, Fondation des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, Stephanie Hardman and Outside Music Inc., Mary Jelley and Warner Music Canada, Justin Time Records, Kelp Management, Heather Kitching, Lorraine Klaasen, Kid Koala, La Bottine Souriante, Bibliothèque et Archives Canada, Macklam Feldman Management, Dominic Mancuso, Marlene McKay, Université McMaster, Mighty Popo, Lynn Miles, Ana Miura, Centre national des arts, Nomadic Alter Natives, Julie O’Brien, Dr. Trevor W. Payne, Prix de Musique Polaris, Donné Roberts, SIX Media Marketing Inc., Six Shooter Records, Adam Solomon, Jayme Stone, Souljazz Orchestra, The Record Centre, Universal Music Canada, Wolfson Entertainment Inc.