1. À propos
  2. Âjagemô
  3. Identités façonnées

Identités façonnées

23 janvier 2018 au 3 juin 2018

Persimmon Blackbridge

À propos d'identités façonnées

Persimmon Blackbridge se sert d'un mélange de bois sculpté et d'objets trouvés pour s'interroger sur la façon dont le handicap est présenté comme une fracture dans notre mode de vie ordinaire, et non comme un élément qui en fait normalement partie. Son exploration de chaque figurine commence par le handicap, mais se complique nécessairement lorsque nos identités incarnées se recoupent et se chevauchent.

Voici des extraits de la déclaration de Persimmon Blackbridge :

« Cette œuvre est composée de fragments de sens qui se chevauchent en même temps : le handicap, le regard de la “lesbienne féminine”, les amis décédés, le racisme, la pluie sans fin, autant de choses qui agissent sur nous en même temps dans nos vies quotidiennes. Ces sens superposés se reflètent dans les expressions qui couvrent les bords des panneaux, qui ne définissent pas une seule pièce ou un groupement, mais lancent des questions, font naître d’autres interprétations de la série entière. »

« Ces figurines sont bizarres et composées de morceaux brisés. Ce n’est pas que nous (les gens, étranges et ordinaires dont le corps défie la défaillance) soyons brisés, mais que nous sommes humains. Et la condition humaine est bizarre, contradictoire, composée d’éléments disparates. Les figurines expriment aussi le pouvoir et la beauté, non parce que nous transcendons notre douleur, ou que nous nous sommes définitivement libérés, mais parce que nous possédons la force, la grâce et l’émerveillement, indissociables de notre chagrin, notre confusion et notre colère. »

Tangled Art + Disability souhaite reconnaître les débats valables qui ont eu lieu avec certains membres des groupes anglophone et francophone de personnes handicapées. Aux fins de l’exposition Identités façonnées tenue en 2018 dans l’espace Âjagemô, le mot anglais « disability » sera traduit par « handicapé » dans les textes français. En tant qu'organisation favorisant la participation des personnes qui s’auto-identifient comme handicapées, sourdes ou vivant avec une maladie mentale, nous cherchons à poursuivre la conversation évolutive et nécessaire au sein de ces communautés sur la façon dont nous nous identifions et sommes identifiés au sein d'un pays bilingue. Nous vous invitons à faire parvenir un courriel à Tangled Art + Disability pour faire part de tout commentaire ou toute réflexion qui pourrait alimenter cette conversation.

 

 

Commentaire de l'artiste

Auparavant, je créais de l’art animée par la passion de raconter une histoire précise, longue et complexe, sur des années : sur la période où Sheila était enfermée, ou celle où je travaillais à Woodlands, ou encore les débats longs et violents sur la pornographie. En 2009, je travaillais à une histoire d’art sur les cadavres et le positionnement politique de la guerre. Puis, ma jeune amie Tempest Grace Gale a été assassinée. Peu après, une autre amie, Catherine White Holman, est morte dans un écrasement d’avion. Ensuite, ma copine, Della, a subi une série de petits AVC et a fait une chute qui lui a fracturé le dos. 

Soudainement, funérailles et examens médicaux étaient à l’ordre du jour. Mon horizon temporel se limitait au jour présent, puis au jour suivant et à celui d’après. Dans mon art, je ne pouvais plus raconter l’histoire de la guerre. Tout tournait plutôt autour de ce qui se trouvait devant moi : ce morceau de bois flottant (noyé comme Tempest); ces ailes (comme Catherine tombant du ciel); cette charnière brisée (comme la colonne vertébrale fracturée de Della). 

Cette œuvre est faite d’un chevauchement d’éclats de sens : le handicap, le regard fixe de la « lesbienne féminine », les amis morts, le racisme, la pluie sans fin, en même temps; toutes ces choses agissent sur nous en même temps dans nos vies quotidiennes. Ces significations superposées se reflètent dans les expressions qui couvrent les bords des panneaux, qui ne définissent pas une seule pièce ou un groupement, mais lancent des questions, font naître d’autres interprétations de la série dans son ensemble.

Lisez le texte complet du commentaire de l'artiste

Galerie

À propos de l’artiste

Depuis 40 ans, Persimmon Blackbridge travaille comme sculpteure, auteure, commissaire et artiste de performance. Elle a aussi été éditrice d’œuvres de fiction, femme de ménage et très mauvaise serveuse. Son art, qui lui a valu le Lambda Literary Award, le Ferro-Grumley Fiction Prize, le VanCity Book Prize, le VIVA Award for Visual Arts et le Distinguished Alumni Award de l’Emily Carr Institute of Art and Design, a été présentée un peu partout au Canada et aux États-Unis ainsi qu’en Australie, en Europe et à Hong Kong. Elle vit sur l’île Hornby, en Colombie-Britannique.

À propos de Tangled

Tangled Art + Disability redéfinit audacieusement la façon dont le monde vit l'art et ceux qui le créent. Organisme à but non lucratif voué à l'art et aux personnes handicapées, il se consacre à établir des liens entre les artistes professionnels et émergents, la communauté artistique et un public diversifié. Son mandat est d'appuyer les artistes sourds, handicapés, et ceux vivant avec une maladie mentale de cultiver leur pratique artistique au Canada et d'améliorer l'accès aux arts pour les artistes et le public. Par ce travail, Tangled vise à créer une nouvelle norme d'excellence dans le domaine des arts en donnant la priorité à l'inclusivité au moyen de pratiques accessibles en matière de conservation, de programmation et de création artistique.

Tangled Art and Disability Logo